Passer au contenu principal
Le Rêve Américain d'Arthur

Le Rêve Américain d'Arthur

Pourquoi une opération aux Etats-Unis ?

Les solutions en France

Les solutions en France

En France, les médecins spécialisés traitent la microtie de l'oreille, c'est à dire la reconstruction du pavillon externe. C'est reconstruction appelée "Reconstruction par cartilage costal autologue" comporte quatre temps opératoires. Dans un premier temps, on effectue le prélèvement des côtes controlatérales à l’oreille à reconstruire. Les premières côtes flottantes sont sculptées, puis assemblées en une maquette reproduisant la forme tridimensionnelle complexe du pavillon. Celle-ci est placée sous la peau rétroauriculaire. Le deuxième temps opératoire permet la transposition du lobule, fréquemment positionné en avant de sa place habituelle. La troisième étape permet la construction du tragus en utilisant une greffe composée de peau et de fibrocartilage prélevés sur le mur postérieur de la conque opposée. Finalement, le dernier temps est consacré au décollement de l’oreille. Un recouvrement par une greffe de peau totale prélevée sur la face interne du bras ou dans le pli inguinal est mis en place dans le nouveau sillon rétroauriculaire. En ce qui concerne l'atrésie, c'est à dire l'absence de conduits auditifs, il est traité avec la mise en place d'implants qui devront être portés à vie, greffer ou porter sur un bandeau.

Les solutions aux Etats-Unis

Les solutions aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les médecins ont développé une technique différente pour traiter la microtie et reconstruire le pavillon de l'oreille. La technique dite "Reconstruction par implant Medpor", c'est un implant de polyéthylène poreux. Il est utilisé depuis les années 90 dans la reconstruction de la tête et de la face, et également en chirurgie esthétique telles les augmentations du menton ou les rhinoplasties. Il possède comme propriété physique une excellente biocompatibilité. Jusqu’à ce jour, il n’a pas été observé de réactions allergique, antigénique ou carcinogénique. Ce matériau est non résorbable et reste stable au cours des années. Les implants en Medpor sont facilement façonnables grâce à leurs propriétés thermoplastiques. De plus, il a été observé une néovascularisation au sein de ses pores mesurant entre 100 et 200 μm, améliorant son intégration.5,6. Pour remplacer le cartilage auriculaire manquant, une maquette préfabriquée en Medpor est utilisée. Celle-ci est composée de deux parties distinctes qui sont facilement assemblées par thermocollage avec une pincette bipolaire. Pour l'atrésie, les médecins américains proposent une reconstruction totale du canal auditif afin de recouvrer l'ouïe sans appareillage.

Les appareils auditifs

Les appareils auditifs

Arthur est appareillé depuis ses 2 mois avec un bandeau Baha avec 1 processeur. Le bandeau Baha est le seul appareillage adapté aux enfants et aux bébés. C’est la toute première étape pour les enfants qui ne sont pas encore en âge d’avoir un implant. Aujourd’hui, un appareillage dès les premiers mois est vivement conseillé car il faciliterait le développement du langage. Les recherches montrent que si la réhabilitation auditive est tardive, il n’est pas certain que l’enfant puisse se développer au même rythme que les autres enfants de son âge. Pour la petite histoire cet appareil est pris en charge seulement depuis novembre 2019 par la Sécurité Sociale tous les 2/3 ans. Néanmoins cet appareillage est loin d’être idéal. Le compartiment à pile n’est pas sécurisé et il est relativement facile de retirer la pile, même pour un enfant, et donc de l’avaler. Par ailleurs il n'est pas étanche donc le moindre contact avec de l'eau peut l'endommager. Comme le processeur capte les sons pour les transmettre par conduction osseuse, s’il entre en contact avec quoique ce soit, l’émetteur produit des larsens (vibrations), il est donc compliqué pour Arthur de porter des bonnets, casquettes, tour de cou, à cause des frottements. Depuis le mois de septembre 2021, Arthur porte un Baha à double processeurs afin de palier à son aplasie bilatérale. Il l'accepte très même si il n'y a toujours pas eu d'innovations en terme de larsens, celui lui permet aujourd'hui de n'avoir aucun retard de langage et de développement.

Notre choix pour Arthur

Notre choix pour Arthur

Aujourd'hui, nous avons décidé de nous tourner vers la technique des Dr John Reinisch et Dr Joseph Roberson qui aujourd'hui ont une renommée internationale dans la pratique de ces interventions. Arthur est bien évidemment suivi à l'Hôpital Necker avec qui nous sommes en lien depuis sa naissance, et nous avons bien étudié les différentes possibilités qui s'offrent à nous. Pouvoir offrir à Arthur une vie épanouie et mettre toutes les chances de son côté nous ont motivé dans notre choix personnel de traverser l'Atlantique. Pouvoir à la fois reconstruire ses conduits auditifs et ses pavillons externes en 1 seule opération (1 par oreille) nous semble la solution la plus confortable pour lui malgré le coût de cette dernière. C'est pour cela qu'aujourd'hui nous nous mobilisons tous ensemble afin de récolter des fonds pour Arthur, mais aussi faire parler de l'aplasie en générale. Aujourd'hui, les parents ont le choix pour leurs enfants, mais avoir le choix ne devrait pas avoir une contre partie financière, alors aidons Arthur et ses petits copains à réaliser leur rêve.